Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 07:48

Contrer une histoire, qu’elle soit fausse ou tout simplement en opposition avec celle que l’on raconte soi-même, c’est possible mais pas n’importe comment.


Une certitude : ce n’est pas possible en démentant ou en racontant une histoire opposée ou même en gardant le silence. Les histoires qui se sont racontées dans le cadre de la réforme de l’éducation en sont la preuve.

L’histoire des moyens retirés à un chef d’établissement pourtant partant pour assurer le service de soutien scolaire aux élèves en difficulté ? Il y avait bien eu un tel problème, vite réglé, mais l’histoire continue de circuler.

Une volonté attribuée au ministre de l’éducation de supprimer l’école maternelle ? Une déclaration prônant l’inverse et des excuses publiques sur des paroles malheureuses n’y changeront rien.


Alors quoi, aucune possibilité d’échapper à de telles histoires ?


Si : l’humour est l’une des solutions possibles.

Deux façons d’agir : tourner l’histoire adverse complètement en dérision, ou utiliser une petite touche d’humour pour instiller le doute dans l’esprit des auditeurs, à l’égard de cette histoire opposée.


Le choix entre les deux dépend de la situation : pouvez-vous vous permettre de faire perdre la face à vos adversaires ?


Exemples.


En faisant perdre la face :

Le candidat démocrate John Kerry, opposé à George Bush en course pour son deuxième mandat, l’a appris à ses dépens. Kerry avait commencé à raconter l’histoire tout à fait vraie d’une vieille femme, malade, qui, malgré son grand âge, était obligée de travailler parce qu’elle n’arrivait pas à joindre les deux bouts.

Bush avait très rapidement contré l’histoire, en ironisant sur le fait qu’avoir fait parcourir plusieurs centaines de kilomètres à cette femme pour la présenter lors d’une convention démocrate n’allait sûrement pas soulager ses maux. Fermez le ban.


L’humour tremplin :

Ici, on travaille en suggestion. Ainsi, face à une histoire - rumeur infondée, une petite phrase genre « et il paraît aussi qu’en plus de nous, tous nos concurrents vont également être rachetés par cette même boîte chinoise, c’est fou, non ? » pourra produite des effets.


N’hésitez pas à utiliser la fonction « Commentaires » pour ajouter vos propres expériences.

D'autres posts : Que vaut une histoire ?  et Les fuites de Joe le plombier


Bookmark and Share

Partager cet article

Repost 0
Published by Storytelling - dans Bases
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Storytelling
  • Storytelling
  • : Le storytelling ? C'est raconter une histoire, pour être plus efficace en management, marketing et ailleurs ! Raconter des histoires ? OK, mais des histoires authentiques, saines, pas des "bobards". Sinon ce serait trop facile. Et puis, l'objectif, ce n'est pas de duper, "d'arnaquer" pour parler plus clairement, mais simplement d'être plus performant. Si, si, c'est possible, sans berner personne ! Nos offres de formation Storytelling : http://www.storytellingfrance.com
  • Contact

Storytelling, le livre

Recherche

Catégories

Des livres


J'écris aussi des livres... qui racontent des histoires, bien-sûr, le storytelling n'est jamais loin.

 

Un météore dans la tête


Mangez sauvage


Grand-Papy malgré lui

Il était une croix


Nouveauté : Rires post-mortem