Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 07:00

J’ai déjà parlé ici de l’intérêt de laisser une place à l’auditeur dans l’histoire que l’on raconte.

Voici une illustration de l’intérêt de respecter cette règle d’or… par une histoire.


L’histoire du roi Midas :

Le roi Midas avait la particularité de transformer en or tout ce qu’il touchait (que l’histoire soit vraie ou non n’a ici pas d’importance), et c’est d’ailleurs ce qu’il désirait le plus au monde.

La nourriture, par exemple : il ne pouvait donc pas manger par lui-même.

Un jour, oubliant son don, il toucha sa fille, qui se transforma instantanément en statue, et mourut donc sur le coup.


Ceci est une histoire fictive, mais le message, lui, est plein de sens : 100 % influence = 100 % d’isolement = 100 % d’échec.


Bookmark and Share

Partager cet article

Repost 0
Published by Storytelling - dans Stories
commenter cet article

commentaires

Jeu d'échecs 14/05/2009 13:49

Vrai et dur en même temps. Comment trouver un équilibre ?

Yves

Présentation

  • : Storytelling
  • Storytelling
  • : Le storytelling ? C'est raconter une histoire, pour être plus efficace en management, marketing et ailleurs ! Raconter des histoires ? OK, mais des histoires authentiques, saines, pas des "bobards". Sinon ce serait trop facile. Et puis, l'objectif, ce n'est pas de duper, "d'arnaquer" pour parler plus clairement, mais simplement d'être plus performant. Si, si, c'est possible, sans berner personne ! Nos offres de formation Storytelling : http://www.storytellingfrance.com
  • Contact

Storytelling, le livre

Recherche

Catégories

Des livres


J'écris aussi des livres... qui racontent des histoires, bien-sûr, le storytelling n'est jamais loin.

 

Un météore dans la tête


Mangez sauvage


Grand-Papy malgré lui

Il était une croix


Nouveauté : Rires post-mortem