Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 07:00
Trop se focaliser sur des éléments objectifs, fruits de réflexions pas forcément indispensables, peuvent nuire à la créativité c'est une chose. Mais que des considérations dites objectives viennent contredire d'autres conclusions objectives, sans même que leur auteur ne s'en rende compte...
Là, cela mérite d'être illustré par une histoire.

L'histoire :

Cela se passe en 1978, chez Coca Cola aux Etats-Unis. Le marketing et la publicité avaient du mal à prendre une décision sur le nom du nouveau soda que la firme voulait lancer.
Les créatifs de la pub étaient très chauds pour le nom Mello Yello.
Le chef d eproduit finit par leur dire que ce nom ne lui convenait pas du tout, parce qu'il sonnait comme le nom d'une drogue qu'on s'injecte ou qu'on sniffe au coin d'une rue.
C'est alors que le chef des créatifs s'écria : "mais que croyez-vous donc que le mot Coke signifie ?".

Alors,
le subjectif, l'émotion attachée aux histoires est-il forcément inférieur à l'objectivité, comme certains se décharnent à nous le faire croire ?

Pour paraphraser la consultante américaine Annette Simmons, je dirai que l'objectivité ne nous fait pas prendre de meilleures décisions, elle ne fait que faciliter les décisions. Et fournit des alibis.

Promouvoir cet article :
AddInto

Partager cet article

Repost 0
Published by Storytelling - dans Etudes de cas
commenter cet article

commentaires

Yoann ALIX 14/06/2009 17:17

Exemple pertinent mais conclusion délicate j'ai l'impression.

L'exemple de Coca Cola démontre seulement que d'autres critères "Objectifs et mesurables" viennent influencer l'achat du produit et du coup le nom "Coke" est ou n'est pas (peu importe) une aide la vente.

On ne peut pas croire qu'un produit comme Coca Cola ne serait pas vendu qu'en raison de son nom. D'autres critères (goût, expérience, attachement à une tribu...) viennent influencer ce choix. Et ces critères sont eux objectifs.

Ce n'est donc pas parce qu'on a l'impression que la créativité est séduisante qu'il faut lui laisser toute la gloire.. Je crois que tout est objectivement quantifiable (même si aujourd'hui, on ne peut le quantifier).

La créativité est essentielle, mais n'oublions pas qu'elle résulte d'une réaction humaine qui elle se forme en fonction de critères objectifs (expérience, éducation, connexions nerveuses...).

Qu'en pensez vous ?

Présentation

  • : Storytelling
  • Storytelling
  • : Le storytelling ? C'est raconter une histoire, pour être plus efficace en management, marketing et ailleurs ! Raconter des histoires ? OK, mais des histoires authentiques, saines, pas des "bobards". Sinon ce serait trop facile. Et puis, l'objectif, ce n'est pas de duper, "d'arnaquer" pour parler plus clairement, mais simplement d'être plus performant. Si, si, c'est possible, sans berner personne ! Nos offres de formation Storytelling : http://www.storytellingfrance.com
  • Contact

Storytelling, le livre

Recherche

Catégories

Des livres


J'écris aussi des livres... qui racontent des histoires, bien-sûr, le storytelling n'est jamais loin.

 

Un météore dans la tête


Mangez sauvage


Grand-Papy malgré lui

Il était une croix


Nouveauté : Rires post-mortem