Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 07:00

Ce n’est pas parce que l’on n’en parle plus que l’histoire n’est plus bonne à raconter. Ce serait même aller à l’encontre de l’ABC de la communication, qui veut justement que l’on prenne plus que jamais la parole lorsque l’on commence à vous oublier.

Alors, s’il faut aller à contre-courant, j’y vais de bon cœur ; les esprits chagrins pourront toujours faire comme si nous étions deux mois en arrière (avec comme autre satisfaction la fiction de pouvoir vivre la perspective de nouvelles vacances).


Alors voilà comment l’Iran a pu raconter ses histoires électorales.

Pas de presse vraiment libre, mais un leadership dans un outil de choix pour raconter des histoires : l’Iran est la patrie de la troisième communauté de blogueurs du monde.

Face au silence des autorités iraniennes, ce sont les blogs et les médias sociaux (Twitter et YouTube principalement) qui ont pris le relais pour raconter au monde ce qui se tramait réellement dasn les rues et les têtes des Iraniens.


Plus intéressant encore : des médias plus officiels, mais toujours affiliés aux médias sociaux, comme le Huffington Post, ont agrégé ce contenu provenant du web.

Un enseignement de storytelling, que Barack Obama avait déjà bien expérimenté :

On ne peut plus stopper ceux qui veulent raconter des histoires pas plus qu’on ne peut contrôler ces histoires, puisque les canaux traditionnels peuvent être surpassés par ces nouveaux médias interactifs entre eux et agrégeables.


Comment ? J'oublie qu'on a coupé les moyens de communication des Iraniens avec le reste du monde ?

On peut arrêter la parole, temporairement, pas les histoires.

Voilà, une contribution à la continuation de l’histoire des Iraniens en quête d’un monde différent.

Promouvoir cet article :

AddInto

Partager cet article

Repost 0
Published by Storytelling - dans Stories
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Storytelling
  • Storytelling
  • : Le storytelling ? C'est raconter une histoire, pour être plus efficace en management, marketing et ailleurs ! Raconter des histoires ? OK, mais des histoires authentiques, saines, pas des "bobards". Sinon ce serait trop facile. Et puis, l'objectif, ce n'est pas de duper, "d'arnaquer" pour parler plus clairement, mais simplement d'être plus performant. Si, si, c'est possible, sans berner personne ! Nos offres de formation Storytelling : http://www.storytellingfrance.com
  • Contact

Storytelling, le livre

Recherche

Catégories

Des livres


J'écris aussi des livres... qui racontent des histoires, bien-sûr, le storytelling n'est jamais loin.

 

Un météore dans la tête


Mangez sauvage


Grand-Papy malgré lui

Il était une croix


Nouveauté : Rires post-mortem