Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 07:00

Avec la crise, il semblerait que les Français réinventent un concept que l’on pourrait appeler « le nouveau mieux-vivre ».

C’est une étude signée CLM BBDO, Omnicom Media Group et Scanblog réalisée auprès d’internautes de 15 pays du monde qui le dit.


Cette nouvelle histoire de leurs rapports avec la consommation serait orientée vers « le bonheur sans problème en dépensant moins ». Mais attention : dépenser moins, mais mieux, c'est-à-dire plus qualitativement, et en se préoccupant de développement durable (d’où viennent les produits, qu’est-ce qu’il y a dedans ?). Le luxe que l’on peut se permettre parce qu’il est (très) relativement cheap (en tout cas plus que d’autres luxes).

On retrouverait aussi les vertus des circuits de commerce alternatifs que sont les brocantes, le troc, les réseaux d’échange. On traque les bons plans. On loue, on achète d’occasion. Bref, c’est la bonne vieille débrouille qui repose ses valises. Et puis en même temps, cela donne l’occasion de rajouter encore une couche de développement durable, parce que l’occasion c’est quand même du recyclage.

Et puis, on achète équitable, des produits locaux voire directement chez le producteur.


La belle vie, la belle histoire ?


Une crise économique peut-elle faire changer d’histoire ?
Je pense que c’est toujours la même histoire qui se raconte. Il y a des péripéties, c’est tout, et c’est nécessaire (oui, bon on n’en redemande pas non plus ; ça va aller comme ça). Il restera toujours quelque chose de cet épisode. Dans la série, si Ugly Betty se casse une jambe, elle la gardera probablement cassée pendant une paire d’épisodes… Si un nouveau personnage arrive dans une série, il restera présent jusqu’à la fin de son contrat… Mais ce sera toujours la même série, avec la même trame de fond.

Parce qu’au fond, ce n’est pas l’histoire de la consommation dont il s’agit, tout comme Desparate Housewives ne peut pas se résumer à « une histoire de voisins » : c’est de l’histoire du « consommer plus » qu’il s’agit. Et le « consommer mieux » n’est qu’un accessoire de cette histoire.


Promouvoir cet article :
AddInto

Partager cet article

Repost 0
Published by Storytelling - dans Débats
commenter cet article

commentaires

Mercatic 16/09/2009 09:17

En effet, il y a de nombreuses études qui montrent l'intérêt pour les modes de "consommations alternatives". Mais ces bonnes intentions ne sont pas vraiment suivies de faits.
Sur Mercatic , nous nous sommes intéressés aux sites Web de Troc (http://www.mercatic.fr/internet/la-crise-et-lecologie-des-opportunites-pour-le-troc.html)
Ces services ne semblent pas bénéficier d'un effet d'aubaine....

Présentation

  • : Storytelling
  • Storytelling
  • : Le storytelling ? C'est raconter une histoire, pour être plus efficace en management, marketing et ailleurs ! Raconter des histoires ? OK, mais des histoires authentiques, saines, pas des "bobards". Sinon ce serait trop facile. Et puis, l'objectif, ce n'est pas de duper, "d'arnaquer" pour parler plus clairement, mais simplement d'être plus performant. Si, si, c'est possible, sans berner personne ! Nos offres de formation Storytelling : http://www.storytellingfrance.com
  • Contact

Storytelling, le livre

Recherche

Catégories

Des livres


J'écris aussi des livres... qui racontent des histoires, bien-sûr, le storytelling n'est jamais loin.

 

Un météore dans la tête


Mangez sauvage


Grand-Papy malgré lui

Il était une croix


Nouveauté : Rires post-mortem